White papers

Pour partager avec vous notre expertise et notre expérience.

 

 

Les white papers publiés ici décrivent les projets et cas d'étude réels. Ils présentent certaines fonctionnalités importantes de Modelio, afin de vous aider à tirer le meilleur parti de cet outil puissant et versatile. Chaque white paper peut être lu individuellement.

De nouveaux white papers seront publiés prochainement. Pensez à revenir régulièrement sur cette page pour plus de détails.

 

World Wide Modeling : L'agilité du Web appliquée aux référentiels de modèles

A l’heure du partage de données, de la communication immédiate et de la répartition globale des intervenants, à une époque où une agilité croissante est demandée aux équipes, l’approche traditionnelle des référentiels de modèles ne répond plus aux attentes. En effet, l’organisation centralisée ne correspond plus au mode de fonctionnement du monde et des entreprises.

Mettre en place un référentiel de modèles pour les différentes entités d’une entreprise, les grands systèmes ou les projets, qui soit accessible par tous les participants (lecteurs, contributeurs, partenaires, …) est aujourd’hui une tâche quasi impossible. Les techniques usuelles qui s’appuient sur un référentiel centralisé avec un gestionnaire attitré, se heurtent à la grande variété de situations des participants, qui ne peuvent ni ne veulent se plier à des règles et gestions uniformisées.

Cette situation ne permet pas la gestion des connaissances basée sur les modèles, que ce soit au niveau de l'entreprise ou au niveau mondial. L'agilité et la coopération ouverte entre équipes sont inhibées, et nous croyons qu'il s'agit d'un obstacle majeur à la diffusion des approches basées sur des modèles. La réalité de la gestion lourde des modèles nuit au plus attrayant des approches basées sur des modèles.

Ce document présente les dernières technologies (la technologie de Constellations) qui supportent des organisations fortement décentralisées, ainsi que la coopération agile et ouverte entre équipes. L'intensification et l'élargissement de la portée des référentiels de modèles permettra d'appliquer le support de la modélisation à «l'entreprise étendue», qui intègre son éco-système (fournisseurs, partenaires, etc).

 

Réussir la mise en place de TOGAF dans les entreprises : 4 axes clé de gains en maturité dans l’Architecture d’Entreprise

La nécessité de maîtriser l’architecture d’entreprise apparaît souvent à travers des problèmes ou défis rencontrés par les entreprises : maîtriser la complexité des SI de l’entreprise en évitant les redondances et en rapprochant le SI du métier ; optimiser le fonctionnement courant des entreprises ; gérer des transformations d’entreprises (changements dans le métier, fusion d’entreprises, …). La mise en place d’une architecture d’entreprise est une action continue, qui nécessite une organisation dédiée, transversale des DSI, MOA et départements métier. Pour garantir le succès d’un tel effort, il est ainsi recommandé de s’appuyer sur du conseil extérieur, d’assurer la formation du personnel impliqué, et de s’appuyer sur un outillage central de référentiel.

Le succès est conditionné par l’implication des parties prenantes et par une approche pragmatique, centrée sur la recherche du ROI.
Le choix du standard le plus répandu – TOGAF® - fournit un cadre générique, qui moyennant le support approprié de conseil externe et la mise en œuvre d’un outillage support, rend accessible la mise en place d’une capacité opérationnelle d’architecture d’entreprise pour toute entreprise en ayant la volonté partagée.

 

Améliorer du code Java existant avec un atelier de modélisation UML

Ceci peut apparaître très surprenant : comment un atelier de modélisation UML peut-il apporter des bénéfices à une application existante sans modèle préalable ?

Nous savons déjà que les ateliers de modélisations peuvent, à partir d’un modèle UML, générer du code Java. Nous avions précédemment publié un article montrant que l’approche guidée par le modèle pouvait effectivement apporter des gains de productivité et de qualité, en utilisant des outils de modélisation matures, performants dans le maintien de cohérence code/modèle (voir « Améliorer l'efficacité de vos développements Java avec Modelio et UML »). Cette approche nécessite de concevoir et bâtir des modèles en premier lieu, avant de se lancer dans la programmation Java.

Et pourtant, une nouvelle génération d’outil affranchit les développeurs de cette « contrainte » (ressentie comme telle par beaucoup de développeurs Java) : il n’est plus requis de faire préalablement un modèle, pour bénéficier des avantages des ateliers de modélisation en termes de productivité et qualité.

Nous allons montrer comment l’atelier Modelio permet ainsi d’améliorer le code existant, de renforcer sa documentation, et d’assister la compréhension de l’architecture d’une application Java. Ces services constituent un premier niveau d’aide, de support et d’automatisation. Ils permettent, dans des cas d’utilisation plus élaborés d’aller au-delà, pour par exemple moderniser une application, rétro documenter et retro-concevoir une application en maintenance, effectuer des analyses relatives à l’architecture d’un existant, etc.

 

Etude de cas : Une meilleure qualité des logiciels et des gains de productivité de 30% grâce au développement basé sur les modèles

Les enjeux de productivité, qualité et rapidité de mise sur le marché, conduisent toutes les entreprises fournissant des systèmes informatiques à rechercher des solutions innovantes pour optimiser leur production. DCNS a ainsi élaboré un processus interne de développement de systèmes d’information, combinant une démarche orientée composant, la mise en œuvre de technologies UML / MDA avec l’atelier Modelio, ainsi que l’utilisation d’environnements de développement par aspect (AOP). Un gain de productivité de 30% est attendu, sur des très grands systèmes à fortes contraintes de qualité.

 

Améliorer l'efficacité de vos développements Java avec Modelio et UML

Modéliser une application avant de la coder offre de nombreux d’avantages, mais malgré ce fait, la plupart des développeurs Java n’utilisent pas d’outil de modélisation dans leurs développements. La modélisation leur permet de définir l’architecture et son évolution, et de communiquer ces informations de manière efficace aux autres membres de l’équipe de développement. Mais les problèmes commencent lorsque les développeurs se mettent à coder :  les modifications directes dans le code ne sont pas toujours reprises dans le modèle, celui-ci se désynchronisant petit à petit du code et devenant ainsi totalement inutile. Ce white paper présentera des cas d’utilisation typiques de modélisation Java, et démontrera comment Modelio peut être utilisé dans la modélisation d’architectures Java. Il fera la démonstration de l’une des fonctionnalités les plus utiles de Modelio : sa capacité de maintenir automatiquement la cohérence entre le code et le modèle, afin que tout changement au code soit automatiquement repris dans le modèle, et vice versa.

 

Organisation d'un grand projet de développement logiciel guidé par le modèle - Etude de cas

Les activités de gestion de configuration de gestion de version, d’intégration, de validation ainsi que l’organisation des équipes et de la coopération sont souvent peu appréciées des équipes de développement mais restent cruciales pour la maîtrise d’un projet. Ce white paper rappelle que les outils permettant d’assister et d’automatiser ces travaux sont nombreux, notamment dans le monde open source. Il présente via un exemple comment leur emploi peut être combiné à celui d’un atelier de modélisation (Modelio) pour obtenir un développement guidé par le modèle abouti.